Passer au contenu
Livraison gratuite pour les commandes de 100$ et plus à Laval et la Rive-Nord
Livraison gratuite pour les commandes de 100$ et plus à Laval et la Rive-Nord
Comment bien préparer son potager

Comment bien préparer son potager

Avec l’arrivée des températures chaudes, il est temps de commencer à préparer le potager en prévision d’y transplanter les semis et/ou les plants. Voici les quelques étapes et conseils qui vous permettront d’avoir de succulentes récoltes tout au long de la saison.

 

Planification 

Une grande partie de la création d’un potager réside en l’organisation. À quel endroit disposer le potager, de quelle dimension, quels légumes y planter, quel type de terre utiliser ? Prendre le temps de planifier au préalable vous évitera bien des tracas et permettra de vous assurer que chaque plant obtient les conditions optimales pour bien se développer et produire plusieurs légumes ou fruits.

 

Type de contenant

Il existe plusieurs options différentes en fonction de l’espace dont vous disposez et de votre expérience de jardinier. Il est préférable de s’en tenir à une surface à cultiver d’environ 10 à 20 mètres carrés si c’est la première année que vous faites un potager. Une superficie d’environ 40 mètres carrés fournira quelques légumes frais pendant la saison automnale à une famille de 4 personnes. Pour les jardiniers plus expérimentés, une superficie de 300 mètres carrés vous permettra de limiter grandement vos achats de légumes et de faire des conserves.

Si vous optez pour un carré de jardin il est recommandé que celui-ci ait une largeur maximale de 1,5 mètre afin de pouvoir accéder à tous les plants. Les options en ‘’U’ ou en ‘’L’’ permettent d’avoir un accès facile à tous les côtés.

Les bacs surélevés sont une option intéressante pour les jardiniers novices puisqu’ils retiennent mieux l’eau, évitent l’érosion et protègent les plants du froid n’étant pas à même le sol. Ils sont aussi appréciés des personnes à mobilité réduite de par leur hauteur facilement accessible et des gens disposant de peu d’espace car ils peuvent être installés sur un balcon ou la terrasse en zone urbaine. Peu importe le type de sol où il se trouve, le bac à potager permettra de faire pousser quelques légumes tout l’été.

Les balconnières et les pots sont de grands favoris dans les espaces restreints. Particulièrement utilisés pour les fines herbes et fleurs comestibles (qui n’aime pas avoir à proximité quelques feuilles de menthe pour agrémenter un mojito ou un peu de romarin pour le souper ?). Vous pourrez les transférer à l’intérieur en fin de saison et profiter d’herbes fraîches tout l’hiver.

 

Qu’est-ce qu’on cultive ?

Le choix des plants, leur disposition, l’espace requis tout au long de la saison et leurs besoins en luminosité doivent être pris en considération pour un potager fructueux.

Faites une liste des légumes et fruits que vous consommez le plus et choisissez la quantité pour chaque variété. Il faut tenir compte que tous les plants ne produisent pas au même moment et qu’il est plus amusant d’être capable de s’approvisionner au potager tout au long de la saison. Pour chaque plant indiquez le besoin en luminosité et le format à maturité. Voici quelques incontournables qui sont également facile à cultiver : 

-Tomates (un indispensable !)

-Laitue (prenez soin de les semer à intervalles pour ne pas qu’elles soient toutes prêtes au même moment)

-Carottes

-Fines herbes (en plus d’être savoureuses, certaines herbes comme la citronnelle, le basilic, la menthe et le romarin sont utilisées comme répulsif pour les insectes)

-Radis

-Concombres

-Poivrons

-Oignons

-Haricots

 

Plan de culture

Une fois la liste terminée, faites un plan à l’échelle de vos surfaces cultivables et placez vos légumes selon les quantités choisies à l’intérieur des formes en respectant l’échelle et la grosseur des plants à la fin de la saison. N’hésitez pas à laisser plus d’espace entre les plants car la croissance est dure à évaluer en début de saison.

Si certaines parties de votre potager sont à l’ombre, prenez soin d’y disposer les légumes dont le besoin en luminosité est faible comme les laitues, carottes, épinards, pommes de terre, céleris, pois et choux.

Autre point à considérer, le compagnonnage. Certains plants ne doivent pas être associés au potager au même titre où certains s’harmonisent. Les plants compagne doivent être disposés à l’intérieur du même carré ou bac et, à l’inverse, les plants ennemis doivent idéalement être séparés de contenant ou le plus éloignés possible.

 

Emplacement du potager

Il faudra s’assurer que toute la zone cultivée dispose d’un ensoleillement suffisant en fonction des plants qui y sont ajoutés. Il est recommandé d’orienter le potager au sud si possible car les légumes ont besoin d’être exposés au soleil au moins une bonne partie de la journée. Il en va de même pour l’emplacement des balconnières et pots, bien que plus facile à disposer. Un mur ou une clôture à proximité protégera des vents forts mais veuillez à ce qu’il ne fasse pas trop d’ombre aux légumes qui n’y sont pas favorables.

 

Préparation du sol

Le secret d’un potager fructueux réside dans le sol puisque les plants s’approvisionnent en minéraux et nutriments à même celui-ci. 

Si vous optez pour un bac surélevé, vous pouvez ajouter une toile géotextile permettant de retenir la terre mais de laisser l’eau s’égoutter par les trous de drainage au fond du bac. Une toile en plastique perforée permettra également d’augmenter la durée de vie du bac s’il est en bois non-traité.

Dans le cas d’une d’un carré de jardin nouvellement installé, la première étape consistera au retrait du gazon de la superficie à cultiver.

Ensuite, étape incontournable dans tous les types de potager à même le sol, il faudra retirer les mauvaises herbes et racines (que vous pourrez ajouter au compost) avant de retirer la terre sur une profondeur d’au minimum seize pouces. Quatre pouces supplémentaires du sol existant devront être ameublis, c’est-à-dire, bêchés pour retourner la terre et la décompacter. Cette étape est recommandée chaque année afin de fournir à nouveau un terreau riche en nutriments.

Vient ensuite, peu importe le contenant choisi,  l’ajout d’un terreau pour potager mélangé à du compost ou autres options selon vos préférences pour autant que du terreau approprié et de qualité soit utilisé. Les plants utiliseront le sol à leur disposition pour y puiser les ressources nécessaires, il est donc crucial de leur fournir une terre de qualité et les amendements requis en fonction du type de milieu dans lequel ils pousseront.

 

Plantation et entretien

Arrive enfin le moment tant attendu de la plantation. Lors d’une matinée ensoleillée transplantez les plants dans le potager (après avoir passé un dernier coup de râteau), la balconnière ou le pot selon les options choisies. Prenez soin de respecter le plan fait au préalable, particulièrement les distances entre chaque plant. Pour les légumes grimpants, ajoutez immédiatement les treillis, tuteurs et grillages.

 

Arrosages

Suivant la plantation, arrosez abondamment et pratiquement chaque jour par la suite (ajuster l’arrosage selon la pluie et la chaleur). Le matin est le meilleur moment pour l’arrosage puisque les plantes retiendront mieux l’eau. Un arrosage en soirée favorisera le développement d’humidité car les plantes ne font plus de photosynthèse en fin de journée et cela risque d’attirer, notamment, les limaces et autres indésirables.

Ne lésinez pas sur la quantité d’eau, le risque de noyer les plantes est moindre que celui de les assécher particulièrement si le potager est à même le sol ou dans un bac avec des trous pour le drainage. Certains plants, les tomates par exemple, sont insatiables et leur besoin en eau est élevé.

 

Fertilisation

Il est recommandé de fertiliser les plants avec un engrais naturel une fois tous les dix arrosages. Plusieurs options sont disponibles selon le type de plant à fertiliser. On incorpore l’engrais granulaire directement au sol avant l’arrosage.

 

Quelques conseils …

  • Afin d’éloigner les insectes de façon naturelle, ajoutez quelques plantes odorantes telles que les soucis et les capucines
  • Si votre potager se fait dévaliser par les rongeurs, saupoudrez du poivre de Cayenne tout autour. Cela les éloignera, sans danger.
  • Si vous désirez débuter graduellement, optez pour des fines herbes. Celles-ci sont faciles à cultiver, particulièrement la ciboulette et le romarin qui pousseront abondamment même chez ceux qui n’ont pas encore le pouce vert.
  • N’oubliez pas les outils mais surtout des gants qui vous seront bien utiles tout au long de la saison.
  • PROFITEZ DES INSTANTS PASSÉS À CULTIVER VOS PLANTS ET SAVOUREZ VOS RÉCOLTES !

 

Articles suivant Comment bien réussir ses semis
Liquid error: Could not find asset snippets/call-for-price.liquid